△ be an android, or be an human.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
I'M The Heartless
and i'm the goddess of EH.
☀ ici depuis le : 07/06/2011
☀ messages postés : 198
and i'm the goddess of EH.
MessageSujet: △ be an android, or be an human. Lun 5 Déc - 19:22

Un dernier tour de vis; un dernier coup de torchon sur son œuvre. Il appliqua la touche finale. Et son automate prit vie, comme si de rien n'était. Son regard était encore vide, encore inexpressif. Son corps d'adolescent contenait encore l'esprit d'un enfant, sans notion de bien ou de mal, sans notion d'amour ou de haine. Les premiers jours, il serait incontrôlable, il le savait; mais le jeu en valait bien la chandelle. Il avait désormais un compagnon sur qui compter. Une main pour tenir la sienne.

Le pantin se mit en marche. Il avait le corps et le visage d'un jeune homme de seize ans, au grand maximum. De grands yeux auburn tranchaient au milieu de ses traits fins et bien dessinés; ses bras, encore quelque peu maigrelet, ne tarderaient cependant pas à se dessiner, au fil de son apprentissage, et bientôt, il aurait l'allure d'un jeune homme bien bâti. Mais avant tout, le créateur devait donner un nom à son chef d'œuvre, comme les peintres à leur peinture, les sculpteurs à leur sculpture. 'Gidae'. C'était le nom qu'il avait choisi. Car cette machine, aussi complexe qu'elle l'était, n'avait qu'un but, un unique but: l'espoir. L'espoir d'un homme qui rêvait de ne plus jamais être seul devant son ouvrage; l'espoir d'un homme qui rêvait d'amitié.

2050. Le monde a évolué. Mr Lee est mort, et a laissé derrière lui un savoir imposant, que bon nombre d'hommes d'affaire se sont empressés de voler, en échange de coquettes sommes d'argent destinées à la famille de Mr Lee. A cause de ces nombreux businessmen, votre voisin est peut-être bien un androïde. A cause d'eux, il se peut que la magie de la création soit devenu un outil de corruption. Celui qui vous regarde, là-bas, est-il bien humain ? Et celui là, qui a l'air de vous suivre, est-il fait de chair et de sang ? La fille que vous aimez, est-elle de la même race que vous ? La plupart du temps, il vous sera impossible de le savoir: la majeure partie des gens ne prennent pas le risque de découper la personne pour vérifier si ses organes sont électroniques ou charnels. Mais quoi qu'il en soit... peut-être que la personne avec qui vous dînez n'est pas comme vous. Peut-être qu'elle a été programmée pour vous espionner. Autant qu'elle peut être la simple invention d'un humble créateur, qui, tout comme Mr Lee, se sentait bien seul, dans son atelier. Car Mr Lee n'était pas dupe... et c'est toute une confrérie d'ingénieurs locaux qui possède ses secrets. Ses véritables secrets. Le travail à la chaîne ne remplacera jamais l'amour; et au fond, il n'est pas si difficile que ça de différencier les 'gentils' des 'méchants'. Il y a cette chose, qui bat au fond de l'être de certains de ces automates, une chose qui ne battra jamais dans la carcasse de fer des pantins sans âme des industries qui désormais produisent à tour de bras ce qu’ils prétendent être des robots idéaux, des créatures parfaites – les hommes de demain. Un cœur. C'était le secret de Mr Lee: dépasser les limites du possible, et scinder son cœur en deux. Ainsi, créateur et créatures sont liées et ne peuvent se séparer: ils sont âmes sœurs, âmes jumelles. La mort du premier entraîne la mort du second; à moins que le créateur ai une descendance, qui possèderait donc les même gènes, et donc partagerais son cœur. Une âme ne peut pas vivre sans l'autre; un cœur ne bat pas sans l'écho de sa moitié. Après tout, le monde n'est pas si mauvais: il y subsiste un peu d'amour au milieu des rapaces. Mais cette étincelle d’espoir doit demeurer tapie et cachée. Car si on venait à découvrir que vous abritez chez vous un androïde fabriqué selon ce procédé clandestin et illégal, ou que vous en êtes vous même un... les conséquences pourraient être désastreuses

Le monde n'est plus le même; l'Amazonie a été rasée; l'Afrique n'est plus qu'un immense désert de sable, où ne vivent plus que quelques animaux extrêmement résistants à la chaleur insupportable qui y règne. Les jolies campagnes de France ont laissé place à des citées dortoir, ou ne subsiste plus un seul espace vert; aux États-Unis, c'est pire: gigantesques usines et entrepôts fumants se succèdent sur des milliers de kilomètres, sans discontinuer. Oh oui, les prouesses technologiques ont dépassé toutes les espérances possibles: engins volants, moyens de transports ultra efficaces, et autres accessoires hightech... l'homme n'a jamais semblé aussi proche de toucher le soleil. Mais c'est le chaos, partout ou vous allez. La pauvreté sème ses graines chaque jour, et s'étend sur chaque foyer, petit à petit, comme une mauvaise herbe. Les plus riches se comptent sur les doigts d'une main et peuvent eux se payer tout le luxe nécessaire, et même plus que ça: tout l'inutile possible. La politique est corrompue, se servant des fonds mondiaux pour son propre bonheur et asservissant le peuple par divers moyens. Mais on fait bonne figure: on affiche sa richesse dans les rues, en cachant la misère par divers moyens. Le tout, c'est de bien se faire voir, de faire durer les apparences.

Les apparences. L’artifice et le superficiel. Voilà l’expédient que les dirigeants ont trouvé pour endormir le peuple et annihiler tout velléité révolutionnaire. Car tant d’injustices à tous les échelons de la société devraient soulever des océans d’indignations et des tempêtes de colères. Il n’en est rien. On a trouvé la parade, le nouvel opium du peuple le hochet à agiter pour le divertir et le détourner de trop sombres pensées – la télévision, les ondes et le petit écran. Le câble propose des centaines de chaînes, mais à chaque fois les mêmes images reviennent : des sourires forcés, des rires exagérés, des corps parfaits. Une version aseptisée de la réalité où robots à la plastique irréprochable fixent les nouveaux canons de beauté. On veut leur ressembler, on se comporte comme de petites poupées dociles et sans cœur. On y perd son humanité. Ici, dans les studios O.M.G., c’est loin de nous poser le moindre problème. Si vous saviez les millions de wons qu’il est possible de tirer d’émissions débiles et fadasses diffusées à toute heure de la journée… Certains appellent ça de l’opportuniste ; d’autres de la propagande. Les plus audacieux crient à la prostitution intellectuelle. Peu importe, le fait est que des milliards de téléspectateurs se branchent et regardent avidement tous nos programmes. Le fait est que dans nos couloirs, se pressent des centaines de jeunes talents, robots ou humains, brûlant d’acquérir un peu de célébrité et de connaître le succès. Le fait est que nous détenons le pouvoir et la vérité.

write by helter.skelter & abby.


je suis dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://electric-heart.bbfr.net
I'M Invité
Invité
MessageSujet: Re: △ be an android, or be an human. Sam 17 Déc - 17:47

Les androïdes Alpha.
➜ Un androïde alpha est un androïde qui a été créé en entreprise, par des machines. Il est uniquement constitué de mécanisme métalliques, et il est modelé par informatique (on peut lui donner des traits de caractère précis, lui assigner des idées, etc...). Cependant, une fois que sa création est finalisée, on ne peut plus l'influencer, il devient une personne à part entière. Cependant, ils sont plus faciles à contrôler, et plus influençables.

Les androïdes Bêta.
➜ Un androïde bêta est un androïde qui a été créé artisanalement, et dans l'illégalité. Il est constitué, à l'instar des alpha, de mécanismes robotiques, mais possède une moitié de cœur, qui est le 'moteur' de tout son mécanisme. Il partage la plupart du temps son cœur avec son créateur (ce dernier ne peut donc créer qu'un androïde qui lui 'appartienne' dans toute sa vie, mais peut créer d'autres androïdes qui partagent un cœur avec une personne extérieure, même non créatrice). A l'inverse des alpha, on ne peut qu'influencer, lors de sa création, sur des caractères physiques et physiologiques, mais pas sur sa personnalité, et sur ses idéaux, ce qui en fait un humain comme un autre. Il se forge ses propres opinions.
➜ Il partage cependant quelques ressemblances avec la personne avec qui il partage son cœur; et si cette personne meurt, il meurt aussi – les deux moitié de cœur vivent indépendamment, mais en harmonie; donc si l'une des partie meurt, l'autre s'arrête aussi de battre. Cependant, s'il existe quelqu'un qui partage une grande partie des gênes de celui qui a coupé son cœur en deux (par exemple un fils, ou un frère), l'androïde peut survivre – mais il peut mourir de chagrin, et c'est la cause de mort principale, car l'androïde peut se sentir 'incomplet'.
➜ Seuls les créateurs peuvent manipuler les circuits du robot. Ainsi, un créateur ne pourra pas manipuler l'androïde d'un autre créateur. Ces machines répondent à des 'signaux' propres à chaque créateur.

Les androïdes en général.
➜ Les androïdes ont conscience d'être des androïdes.
➜ Contrairement à ce que racontent les mythes, ils ne craignent pas l'eau et peuvent parfaitement se baigner.
➜ Ils ne peuvent pas saigner, mais peuvent évidemment avoir des circuits endommagés en cas de blessures: c'est la manière la plus direct de démasquer un androïde. Cependant, peu de personnes s'y risquent. Tuer quelqu'un est un crime punissable de mort.
➜ La majorité des androïdes, alpha ou bêta, sont équipés de matériaux qui ne permettent pas les attaques citées précédemment. Les matériaux nécessaires sont couteux, mais même les créateurs les plus pauvres ne se risquent pas à une telle négligence pour leur création.
➜ Cependant, chaque androïde a sa faiblesse: le cou, la nuque, le nombril... il y a toujours un endroit précis ou un impact de balle, par exemple, ouvrirait une brèche avec facilité.
➜ Un androïde peut avoir des relations charnelles avec un humain; cependant, il ne pourra pas se reproduire, et avoir des enfants. Mais la majorité des entreprises et des créateurs peuvent 'créer' un enfant qui serait une parfaite reproduction de l'enfant réel que l'androïde et l'humain auraient eu, si l'androïde avait été fertile. Cet enfant sera lui même évidemment un androïde.
Revenir en haut Aller en bas
I'M Moon Yi Seul
et je ne suis pas encore validé(e).
☀ ici depuis le : 07/12/2011
☀ messages postés : 35
et je ne suis pas encore validé(e).
MessageSujet: Re: △ be an android, or be an human. Sam 17 Déc - 18:44

Explications concernant les différents groupes
~ The system rules
Ce groupe rassemble les employés de la chaîne. Ils sont les rouages grâce auxquels la machine fonctionne, les chevilles ouvrières sur lesquelles repose le système. Les mauvaises langues les désignent comme des âmes vendues au diable, mais la plupart les admirent et les envient. Qui ne rêverait pas de jouer dans le dernier drama diffusé sur les ondes ou de participer à une de ces émissions en vogue ? Comme eux, on voudrait parader sous les feux des projecteurs et avoir des rangées d’objectifs braqués de sur soi. Un peu de gloire et de succès, cela n’a jamais fait de mal à personne. Mais derrières les strasses et les paillettes de la célébrité, il y a aussi les travailleurs de l’ombre – les producteurs et scénaristes, les metteurs en scène, les ingénieurs des sons et lumières, mais aussi les agents de sécurité, les temps partiel, les besogneux que l’on remarque à peine. Dans tous les cas, O.M.G. exige une conduite une docilité sans faille de la part de tous ses employés, ainsi qu’une conduite irréprochable. Si jamais l’on venait à apprendre que vous connaissiez des androïdes fabriqués dans la clandestinité, que vous en étiez vous-même un, ou vous aviez des liens avec la résistance… vous le regretteriez.

~ Happy viewers
La journée, ils sont professeurs, vendeurs, médecins, coursiers, étudiants, mères de famille, chefs d’entreprise, balayeurs, serveurs, cuisiniers et bien d’autres choses encore. Ils sont tout le monde et personne à la fois. Ils sont vous, ils sont moi. Ils se fondent dans la masse de ces milliers de passants croisés et recroisés à chaque instant – dans la rue, à bord du bus… n’importe où. Cette foule d’anonymes suit son traintrain quotidien, se concentre sur les petits tracas du moment et laisse filer les semaines, les mois, les années dans une perpétuelle indifférence. Parfois quand la réalité leur pèse trop, ils s’enfoncent dans un canapé et fixent leurs petits écrans ; les images retouchées y défilent, les rires enregistrés y résonnent. Un monde si superficiel et, pourtant, si séduisant s’ouvre à vous. Ils s’y plongent complètement, ou bien ils laissent distraitement allumé en bruit de fond. Leurs réactions vont de la fascination à l’indifférence, mais certains esprits critiques s’insurgent en silence contre ces bêtises dont on les abreuve, contre cette propagande éhontée. Mais pour l’instant, aucun ne prend parti. Un jour pourtant… il faudra faire un choix.

~ Once a rebel, always a rebel
La débauche et la luxure infestent chacune des strates de la société, le mensonge empoisonne tout. C’est affligeant, c’est désastreux, disent les gens tout bas – il faudrait faire quelque chose. Leurs murmures indignés restent souvent sans effet ; l’acte suit rarement la parole. On a bien trop peur de se heurter à plus puissant que soi. Alors on attend, on subit… et souvent, on s’en tient là. Mais parfois, on n’y tient plus. Il ne reste plus qu’à se lever et à passer à la résistance. C’est ceux qu’a fait un petit groupe d’hommes et de femmes qui se sont au fil des années constitués en réseaux secrets. Dans l’ombre et dans l’illégalité, ils sont même parvenus à monter une radio clandestine qui diffuse sur les ondes et dénonce à ses auditeurs les injustices du moment. Tel ou tel fonctionnaire est un corrompu ; ce policier-là se livre à d’innommables exactions, tout en restant couvert par sa hiérarchie. Un autre reçoit des pots-de-vin. Et bien d’autres choses sordides encore. Les autorités crient à la calomnie, mais les faits ne peuvent pas toujours être maquillés ou niés. Et pourtant, on persiste et signe ; des avis de recherche passent entre les programmes de OMG afin de dénoncer ces rebelles les dangereux criminels. Ce ne sont d’ailleurs pas des saints. Tous ne sont pas entrés dans les rangs de la résistance par l’amour de la vérité ou quelque autre noble raison. Il y a parmi eux des marginaux qui veulent par esprit de vengeance détruire une société qui ne leur a pas laissé leur chance. Certains sont seulement des créateurs d’androïdes illégaux qui souhaitent échapper aux contrôles et préserver leurs machines ; d’autres ne sont que des couards ou des lâches, des robots qui ont fui leurs propriétaires trop sévères. Mais le fait est qu'ils sont là, et que chaque jour, ils se battent. Pour eux-mêmes, pour leurs proches... pour un monde meilleur peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'M Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: △ be an android, or be an human. Aujourd'hui à 12:45

Revenir en haut Aller en bas

△ be an android, or be an human.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-